Fractures

Les fractures de l'épaule

Les fractures de l'épaule surviennent souvent suite à des chutes mécaniques, elles sont les fractures les plus fréquentes rencontrées chez les personnes âgées.

Le traitement de ces fractures dépend surtout de deux facteurs :

  • L'âge du patient,
  • Le type de fracture.
  • Lorsqu'il s'agit d'une fracture simple où le déplacement est peu important un simple traitement conservateur avec immobilisation par une attelle amovible peut être envisagé pour 4-6 semaines environ.
    Lors d'une fracture fortement déplacée et à plusieurs fragments un traitement chirurgical est souvent prévu.

    La plupart des fractures peuvent bénéficier d'une synthèse, d'une fixation avec plaque et vis ou d'un clou spécialement adapté.
    J'utilise les plaques de synthèse les plus adaptées (plaque anatomique spécialement conçue pour les têtes de l'humérus) qui sont fixées avec des vis spéciales dont la tête est verrouillée dans la plaque. Ce type de montage permet une récupération rapide des mouvements au niveau de l'épaule qui peut être déjà bougée dans la semaine suivant l'intervention. Cette plaque est posée à l'extérieur de l'articulation, il y a peu de retentissement ou de perte de mobilité dans l'articulation de l'épaule et la récupération est souvent complète à trois mois environ de la chute ou du traumatisme.

    Certaines fractures ne peuvent plus être fixées avec du matériel de synthèse car les artères qui nourrissent la tête humérale sont lésées. Une nécrose (mort de l'os) de la tête fémorale apparaît, dans ce cas on doit remplacer la tête de l'épaule avec une prothèse.

    En fonction des différents pramètres qui sont pris en compte par le chirurgien (âge, bras droit ou gauche, état de l'épaule avant la chute, ...) nous proposons plusieurs types de prothèses. Il peut s'agir d'une prothèse qui ne remplace que la tête abîmée (prothèse humérale) ou une prothèse totale.
    Chez les personnes âgées notre préférence va vers la prothèse totale dite « inversée ».

    Après ce type d'intervention le patient doit effectuer plusieurs dizaines de séances de kinésithérapie jusqu'à la récupération satisfaisante de l'articulation opérée.

    La durée de l'hospitalisation dépend du type de fracture mais surtout du type de traitement chirurgical appliqué.