Syndrome de conflit sous acromial

Le syndrome de conflit sous acromial est parfois nommé aussi l’épaule du nageur ou du joueur de tennis à cause de la tendinite de la coiffe des rotateurs à l’origine de ces douleurs.

Cette inflammation du tendon de l’épaule peut apparaître aussi chez les personnes qui travaillent souvent avec le  bras au dessus du plan de l’épaule. Quand on lève le bras , l’espace étroit dans lequel le tendon de l’épaule glisse normalement  est diminué et des frottements apparaissent avec la partie inférieure de l’os acromion (le « toit » de l’épaule). Les douleurs sont parfois importantes aussi pendant la nuit, les activités de tous les jours deviennent de plus en plus difficiles (fermer son soutien-gorge, laver les cheveux…)

Il existe un conflit entre la partie inférieure de l’acromion et les tendons de la coiffe des rotateurs. Les personnes présentant ce syndrome se plaignent d’une douleur de l’épaule pendant leurs activités journalières, une faiblesse au niveau du bras et ont des difficultés pour lever le bras au dessus de la tête.

Cette inflammation du tendon sera confirmée par des examens complémentaires (échographie, arthroscanner ou IRM). Dans un premier temps il faudra respecter un repos au niveau de cette épaule, mettre des poches de glace et utiliser un traitement anti-inflammatoire.

Des séances de rééducation pourront être utiles pour diminuer la contracture musculaire et les infiltrations pour soulager le patient.

Si la douleur reste toujours présente et que lors des examens nous retrouvons un ostéophyte au niveau de l’acromion, l’arthroscopie sera le traitement de choix pour enlever ce conflit sous acromial. La bursite ou l’inflammation de la couche qui surplombe la coiffe des rotateurs intervient aussi dans la douleur de l’épaule. Lors de l’arthroscopie l’ablation de cette bursite va aider dans la diminution de la douleur. Le traitement chirurgical s’avère souvent nécessaire dans environ 20% des cas.

Après l’arthroscopie le patient devra garder le bras immobilisé avec une écharpe pendant deux semaines. Pendant cette période la conduite d’une voiture lui est interdite, la fonction de l’épaule sera récupérée progressivement entre 6 et 12 semaines post-opératoire avec des séances de kinésithérapie.

Liens utiles

       
             
       
             
       
             
       
             
         

Organismes