Reprises des prothèses de hanches

Les changements de prothèses de hanche (reprises de prothèse)

Cette intervention compléxe comprends plusieurs étapes :

  • L'ablation de la prothèse et du ciment
  • Comblement éventuel avec des greffes des destructions osseuses
  • Mise en place d'une nouvelle prothèse.
  • Renforcement du tenue de l’os autour de la prothèse par synthèse complémentaire
  • - Au niveau du cotyle, l'utilisation de greffe osseuses provenant de banque d'os, est souvent nécessaire. L’os de banque utilisé est mélangé avec des prélèvements osseux effectués lors de la préparation du lit de la prothèse. Parfois on peut utiliser un soutien métallique qui vise à stabiliser les greffes et à renforcer le cotyle osseux afin d'y sceller une cupule.

    Fracture du fémur chez un patient avec prothèse de hanche

    - Au niveau du fémur, l'extraction du ciment en totalité peut être parfois difficile, avec des risques importants de fracture et de perforation corticale. Afin de retrouver un scellement de qualité il est souvent nécessaire d'utiliser des tiges fémorales allongées, qui ponte la zone fragile, pour s'ancrer dans un os sain. On préfère dans ces cas les prothèses non cimentées

    Les suites opératoires sont légèrement plus complexes que dans une prothèse normale, avec souvent une interdiction d'appui pour plusieurs semaines, mais les résultats au bout du compte sont très bonnes avec une récupération complète de la fonction. La durée d’hospitalisation est prolongée, parfois un passage dans un service de rééducation (avant de rentrer à la maison) reste souhaitable

    Télécharger le diaporama

    La reprise d’une prothèse de hanche reste une intervention compliquée, même dans les mains de chirurgiens confirmés, avec des complications de fréquence supérieure aux prothèses de première intention.

    Liens utiles

         
               
         
               
         
               
         
               
           

    Organismes