PROTOCOLE DE REVALIDATION APRES LA RECONSTRUCTION DU LCA

Il faut savoir que la rééducation après une rupture du ligament croisé antérieur démarre avant l’intervention.

Le but de cette rééducation pré-opératoire est de :

  • Contrôler la douleur et la tuméfaction,
  • Récupérer les amplitudes articulaires,
  • Maintenir la force musculaire,
  • Préparation mentale du patient avant la chirurgie.
  •  

    Contrôle de la douleur et de l’inflammation :
    Le contrôle de la douleur et du gonflement se fait avec des antalgiques et des anti-inflammatoires pendant  5-7 jours.


    Pour l’immobilisation du genou nous utilisons une attelle amovible qui bloque le genou en extension. Avec l’attelle le patient peut prendre appui sur la jambe à l’aide de deux béquilles.
    L’attelle peut être enlevée pendant le repos, et nous encourageons la limitation d’une utilisation prolongée afin de limiter le maximum l’atrophie du quadriceps.

    La récupération des amplitudes articulaires :
    On insiste surtout sur la récupération de l’extension. Deux exercices peuvent être effectués par le patient lui-même étant faciles à réaliser.
    . En position couchée le patient met un rouleau sous le talon en gardant en porte à faux son genou. En relâchant complètement les muscles de la cuisse il essaye d’obtenir le maximum d’extension au niveau du genou. (photo1)
    . Avec le patient sur le ventre et le genou dépassant la table, on essaie d’etendre le genou et de relâcher les muscles de la cuisse afin de pousser pour une extension maximale.(photo2)

    Pour la récupération de la flexion le patient est couché avec le pied posé sur un mur. Avec la jambe saine en appuyant sur la jambe malade on essaie d’obtenir le maximum de flexion au niveau du g

    genou.(photo 3)

    Le même exercice peut être effectué avec le patient couché, les jambes étendues. On fléchit légèrement le genou malade et avec l’autre pied on s’aide pour fléchir davantage en tirant sur la cheville opposée. Dès que l’on arrive au bout du mouvement on garde la position 5 secondes, si le patient arrive à fléchir à 90° ou aller au-delà il peut s’aider avec les bras. (photo 4)

    Maintenir la force musculaire :
    L’utilisation du vélo d’appartement est conseillée ; la natation peut aussi aider à maintenir un bon tonus musculaire.


    La préparation mentale :
    Le patient doit bien comprendre les tenants et les aboutissants de l’intervention. Il doit s’organiser pour des séances de rééducation post opératoire avec son kinésithérapeute.
    Le patient doit s’organiser pour une absence de son lieu de travail qui est comprise entre 6 semaines et 3 mois selon le type d’activité.
    La reprise du sport ne pourra pas être envisagée avant 6-9 mois.

    PHASE 1 : 1er JOUR POST OPERATOIRE

    - Contrôle de la douleur  → des antalgiques et anti-inflammatoires selon un schéma préétabli ont été prescrits par le médecin anesthésiste.
    - L’utilisation de la glace → est conseillée pour la réduction de l’inflammation. Si on utilise la cryothérapie avec un manchon (enveloppe en plastique avec de l’eau froide), le rythme est de 3-4 fois par jour avec des séances de 30 minutes.
    - L’utilisation de bas de contention → les patients auront les bas de contention avant la chirurgie.
    - L’attelle du genou → on utilise les attelles amovibles avec le genou en extension (les mêmes que qu’avant la chirurgie), ou on peut envisager l’utilisation des attelles articulées qui dans un premier temps seront bloquées en extension.

    PHASE 2 : J1 JUSQUE J7

    Buts :

    - contrôle de la douleur et de l’inflammation,
    - remise en route avec entretien des amplitudes articulaires, récupération de l’extension passive, réveil musculaire, acquisition du verrouillage actif et apprentissage de la marche avec de l’aide.

    Le patient, chez lui, va essayer d’utiliser le plus souvent la glace pour diminuer l’inflammation du genou.
    Il serait souhaitable de maintenir la position en légère déclive avec un coussin posé sous la jambe quand le patient est en position couchée.
    Eviter au maximum de rester en position assise avec la jambe pendante.
    L’ajustement des antalgiques se fera par le patient lui-même en fonction de la douleur ressentie.
    La marche se fera à l’aide de béquilles, il est souhaitable que le patient limite ses déplacements.
    On peut démarrer l’utilisation du vélo d’appartement (sans attelle bien surJ); au départ la selle doit être bien haute et l’effort doit être effectué par la jambe du côté opposé. Du côté opéré il pose seulement le pied sur la pédale sans forcer ou pousser.
    L’attelle amovible devra être gardée jour et nuit les deux premières semaines. Ensuite seulement la journée pendant encore 1-2 semaines.
    La rééducation proprement dite va comprendre le massage trophique, la mobilisation de la rotule, la prévention de la phlébite, la mobilisation active et aidée en flexion / extension avec ou sans arthromoteur, la tonification du  quadriceps et l’apprentissage de la marche avec attelle et cannes anglaises.

    Récupération rapide de l’extension

    Exercice n°1 : On enlève l’attelle du genou pendant 2-3 heures. Le talon repose sur un rouleau ou un oreiller avec le genou qui ne touche pas le plan du lit. On garde le genou dans cette position pendant 10-15 minutes en relâchant les muscles de la cuisse. Cet exercice peut être effectué aussi en position assise avec le talon sur un tabouret.( photo 1)

    Exercice n°2 : Extension active assistée utilisant la jambe opposée. Le patient est assis en bord de table, le pied côté sain et mis en dessous de la cheville côté opéré (on croise les jambes). On soulève avec la jambe saine la jambe opérée.( photo5)

    Exercice n°3 : Flexion  passive du genou opéré. Assis en bord de table, on croise les jambes et avec la jambe du côté sain on pousse la jambe opérée afin d’obtenir le maximum de flexion. Cette position est maintenue 6 secondes, l’exercice est effectué 4-6 fois par jour pendant 10 minutes. Normalement à une semaine on obtient une flexion de 90°. (photo 6)

    Exercices pour le quadriceps
    Exercice n°4 : Contraction isométrique du quadriceps, position couchée on effectue des contractions du quadriceps sans soulever le talon du plan du lit. On effectue trois fois 10 contractions à répéter 3 fois par jour. Chaque contraction dure 6 secondes. Cet exercice est important pour le réveil du muscle quadriceps, çà aide aussi pour le drainage des liquides au niveau du genou. (photo 7)

    Exercice n°5 : on soulève la jambe tendue 8 fois 10 soulèvements 3 fois par jour, le genou est toujours maintenu par l’attelle. En position couchée on soulève le genou jusqu’à 45°- 60° et on le maintient dans cette position pendant 6 secondes. On descend doucement le pied, on relâche les muscles. Cet exercice peut être effectué aussi sans attelle à partir du moment où on est capable de maintenir le genou en extension complète par la contraction du quadriceps (le quadriceps verrouille parfaitement le genou). (photo 8)

    Exercices pour l’ischio-jambier
    Pour les patients qui ont eu une reconstruction du LCA avec le demi tendineux et/ou le droit interne il est important que ces exercices démarrent après la 7ème semaine postopératoire.
    Ces muscles nécessitent six semaines pour une guérison et toute contraction avant peut donner une douleur à face interne de la cuisse.
    Exercice n°6 : En position couchée on fléchit de 10-15° le genou du côté opéré et on maintient cette position pendant 5 secondes. Ensuite on fléchit encore de 10-15° et on maintient encore 5 secondes. On continue ainsi par palier de 15-20° jusqu’à obtenir une flexion de 90°. Extension complète ensuite et relâchement. On refait cet exercice 10 fois, 3 sessions par jour. (photo 9)

    PHASE 3 : J8 JUSQUE J10

    Buts :

    • - continuer la physiothérapie,
    • - obtenir une  meilleur flexion et  extension 
    •  - envisager une reprise du travail.

    Au niveau de la plaie après trois semaines, appliquer de la vaseline ou d’autres onguents cicatrisants pour améliorer la guérison.
    La cicatrice ne devra pas être exposée au soleil pendant un an.
    Il est important d’enlever l’attelle 4 à 6 fois par jour pendant 10-15 minutes afin de permettre le maintien d’une extension complète.

    PHASE 4 : 3eme SEMAINE


    Buts:

    • - maintenir l’extension complète, et au niveau de la flexion on doit arriver à 100-120°,
    • - tonification musculaire.

    Continuer les exercices pour l’extension passive. Travailler pour obtenir une flexion autour de 90-100°. Aaméliorer le contrôle musculaire (squat partiel).
    Exercice n°7 : En position bien droite à environ 30-40 centimètres d’une table, on touche la table avec les doigts pour maintenir l’équilibre. On fléchit légèrement le genou jusqu’à 30-40° et on maintient cette position pendant 6 secondes, ensuite on se remet avec le genou en extension. On refait le geste 10 fois lors de 3 séances journalières.( photo 10)
    Exercice n°8 : Dans la même position que l’exercice n°7 près d’une table, on contracte les muscles de la jambe et on se met sur les pointes, on maintient la position 6 secondes. On effectue le même exercice 10 fois en 3 séances.( photo 11)
    L’attelle est abandonnée en dehors de la maison, au départ on abandonne une seule béquille puis ensuite en fonction de la récupération musculaire  on peut abandonner progressivement la deuxième béquille. S’il faut garder une béquille on garde toujours la béquille du côté opposé.
    On continue toujours les exercices avec le vélo d’appartement, au départ sans résistance et à six semaines on commence à pédaler normalement voir contre une résistance légère. Au départ les séances durent 5 minutes ensuite on peut aller jusque 20 minutes.
    La conduite de la voiture peut être envisagée après 4-6 semaines. Chez les patients qui ont une voiture automatique et chez qui l’intervention chirurgicale concerne le pied gauche,  peuvent conduire plus rapidement (voir après 2-3 semaines).

    PHASE 5 : SEMAINE 3 - 6

    Buts :

    • - récupération des amplitudes normales au niveau du genou,
    •  - tonification musculaire.

    A cette étape on s’attend à dépasser une flexion de 120° avec une extension complète ;  on continue les exercices pour renforcer le quadriceps ainsi que les squats.
    A partir de la sixième semaine on peut aller à la salle de gymnastique et effectuer des exercices avec la presse (pousser avec le pied des poids), on peut utiliser aussi le vélo elliptique de 15 à 20 minutes par jour. La natation est conseillée assez rapidement à partir de la quatrième semaine.
    On doit arriver monter et descendre les escaliers facilement.

    PHASE 6 : SEMAINE 7 A 12


    Buts :

    • - arriver à 135° de flexion,
    • - continuer la tonification musculaire

    On peut commencer à marcher sur le tapis roulant. On continue le squat, le vélo d’appartement, l’utilisation des presses à jambes pour le quadriceps. Pour le tapis roulant on va utiliser la vitesse du pas normal sans résistance.

    PHASE 7 : SEMAINE 12 JUSQUE 20

    On continue la tonification. On peut commencer à courir doucement ; la course doit s’effectuer sur terrain plat et on peut doucement démarrer les changements rapides de direction lors de la course.
    On arrive ensuite à la phase de rééducation intensive, pour une récupération maximale des amplitudes, de la force et de la stabilité du genou afin d’envisager la reprise sportive.
    Pour la  reprise sportive il faut avoir une récupération maximale du quadriceps en chaîne fermée et des ischio-jambiers en chaîne ouverte et fermée.
    En fait le quadriceps doit être récupéré à 80% (si on compare avec la jambe côté sain), les ischio-jambiers aussi à 80% et il doit exister une récupération complète de la mobilité. Le  genou ne doit pas être gonflé et être bien stable. Le patient doit être capable d’effectuer des programmes de jogging avec changements rapides de direction.

     

    Liens utiles

         
               
         
               
         
               
         
               
           

    Organismes