Consultations
Consultations

Bench Press: La rupture du grand pectoral.

C’est une lésion moins connue quoique de plus en plus fréquente surtout lors de la pratique de certains sports.
Plus fréquente entre 20 et 40 ans je l’ai rencontré plus souvent chez ceux qui pratiquent la musculation (avec/sans testostérone?) de manière intensive mais aussi en rugby, sky haltérophilie, Windsurf.

Rupture grand pectoral

La douleur est brutale avec une sensation de « déchirure ». Suive une sensation de faiblesse et le lendemain apparait l’’hématome et les ecchymoses à la face interne du bras.
On remarque aussi l’asymétrie au niveau du creux axillaire, avec des douleurs et pertes de la force pour les gestes adduction contrarié.

La résonance magnétique confirme la rupture.

pectoral rupture

Le traitement chirurgical est la règle ( sauf pour les personnes âgées) .
Le rattachement du muscle se fait mieux dans les 2 semaines suivant l’accident. Je préfère utiliser plusieurs ancres et faire des sutures-pont pour bien appliquer et fixer le tendon. Il ne faut pas endommager le tendon du biceps et éviter les conflits douloureux avec l’insertion du pectoral.

Dans la période post opératoire immédiate il faut éviter l’infection locale étant donné les multiples germes du creux axillaire et la transpiration.
Le bras restera maintenu par une écharpe 4 semaines. La rééducation démarre rapidement et elle dure 6 semaines avec une récupération progressive de la force et la mobilité.

Si le patient se présente tardivement en consultation et la fixation se fait après 3 mois on utilise une greffe tendineuse. Les résultats sont légèrement moins bons dans ces prises en charge tardives.

L’exercice type est le « bench press » ou « développé couché ». Le bras se trouve en position d’extrême abduction et rétropulsion contre résistance. De même certaines chutes avec le bras en abduction forcé peuvent produire cette lésion

© 2020 - DuncaSKS. All Rights Reserved.