Réparation de la coiffe des rotateurs

I- Définition

The rotator cuff represents the union of several tendons that connect the muscles of the shoulder to the head of the humerus. These muscles ensure stability of the shoulder joint and allow the arm to rotate inward or outward.
In fact, it is the common tendinous termination of the four muscles: sub-scapular (which is in front), supra-spinous and sub-spinous (which are above), and the small round (which is towards the back ).
All these tendons therefore connect the scapula to the head of the humerus.

IV- Diagnosticlaire

The patient is received in consultation, several tests will be carried out in order to identify the place where the tendon is injured. Apart from the tendinous lesion the tendon of the biceps passing beside this rotator cuff can be inflamed, irritated and cause additional pain.
For confirmation of the diagnosis the surgeon will ask you to perform additional examinations, usually a shoulder arthrogram. This is a classic scanner examination, the shoulder joint is filled with a contrast product, the injection will be made by the radiologist himself.
Magnetic resonance imaging or arthro-magnetic resonance can also contribute to the diagnosis.
But the first examination that must be performed in search of a lesion of the cuff is ultrasound of the shoulder, depending on the result indication for an arthroscanner or MRI is retained.

V- Traitement

Lorsqu’il s’agit d’une rupture post-traumatique chez une personne jeune l’indication pour une réparation chirurgicale ne pose plus aucun doute. Seule la réparation chirurgicale peut permettre une récupération complète de la force au niveau de l’épaule.
Quand il s’agit d’une lésion survenue sur une tendinopathie d’usure on peut tenter un traitement conservateur avec des séances de kinésithérapie combinées avec des infiltrations. Si après 3-6 mois les douleurs sont toujours présentes et gênent dans les mouvements de tous les jours l’intervention chirurgicale vous sera proposée.
Même chez les personnes âgées ou une réparation complète pourrait être difficilement réalisée on propose une réparation partielle qui peut enlever les douleurs nocturnes sans pour autant toujours apporter une amélioration sur le plan de la fonctionnalité de l’épaule.
La réparation chirurgicale doit être prévue dans les semaines qui suivent le traumatisme.

VII- Après l’intervention

Dans un premier temps l’épaule restera immobilisée avec une écharpe ou avec une attelle de l’épaule permettant la guérison du tendon réparé.
Cette attelle doit être maintenue pendant quatre semaines.
Les séances de kinésithérapie démarrent le lendemain de l’intervention, mais dans un premier temps les seuls exercices qui sont autorisés sont ceux avec mobilisation passive ou le patient ne contracte pas ses muscles pour faire bouger l’épaule, c’est le ****** qui bouge l’articulation opérée (mobilisation passive).
Il est suggéré de ne pas enlever l’attelle pendant les quatre premières semaines sauf lors de la toilette où le bras doit être maintenu.
Seulement après quatre ou six semaines lorsque la guérison tendineuse est bien avancée nous pouvons commencer la mobilisation active et les exercices de renforcement musculaire.
A trois mois le patient doit être capable de soulever environ deux kilos au dessus de la tête. Les exercices de renforcement musculaire devront être poursuivis jusqu’à la récupération complète qui intervient d’habitude environ six mois après l’intervention lorsque le patient retrouve 80% de la force qu’il avait avant.

La rééducation pourra être effectuée selon un schéma qui vous sera donné lors de votre sortie de l’hôpital, le schéma peut être trouvé sur ce site internet.

VIII- Les complications possibles

L’hématome : Il se résorbe rapidement.
Raideur ou douleur de l’épaule : Elle cesse progressivement après des séances de kinésithérapie bien contrôlées (après une réparation de la coiffe 60-90 séances de kinésithérapie sont nécessaires).
Infection au niveau de l’incision : C’est une complication très rare.
Algodystrophie : Complication rare.

IX- Questions diverses

La durée de l’hospitalisation est d’environ 48 heures.
Le patient est revu par le chirurgien environ deux semaines après avoir quitté le service.
L’incapacité totale de travail est d’environ trois mois selon le métier du patient.
La suture chirurgicale est souvent effectuée avec du fil résorbable qui s’enlève seul ou que vous pouvez enlever facilement à deux semaines de l’intervention en frottant avec un produit désinfectant.

Réparation de la coiffe des rotateurs

 Définition

La coiffe des rotateurs représente l’union de plusieurs tendons qui relient les muscles de l’épaule à la tête de l’humérus. Ces muscles assurent la stabilité de l’articulation de l’épaule et permettent au bras de tourner vers l’intérieur ou vers l’extérieur.
En effet c’est la termination tendineuse commune des quatre muscles : sous-scapulaire (qui se trouve devant), sus-épineux et sous-épineux (qui se trouvent au dessus), et le petit rond (qui se trouve vers l’arrière).
Tous ces tendons relient donc l’omoplate à la tête de l’humérus.

Diagnostic

Le patient est reçu en consultation, plusieurs tests seront effectués afin d’identifier l’endroit ou le tendon est lésé. A part la lésion tendineuse le tendon du biceps passant à côté de cette coiffe des rotateurs peut être inflammé, irrité et causer des douleurs supplémentaires.
Pour la confirmation du diagnostic le chirurgien va vous demander d’effectuer des examens complémentaires, le plus souvent un arthroscanner de l’épaule. Il s’agit d’un examen scanner classique, l’articulation de l’épaule est remplie d’un produit de contraste, l’injection sera faite par le radiologue lui-même.
Une imagerie par résonnance magnétique ou une arthro résonnance magnétique peut aussi contribuer au diagnostic.
Mais le premier examen qui doit être effectué à la recherche d’une lésion de la coiffe est l’échographie de l’épaule, en fonction du résultat l’indication pour un arthroscanner ou une IRM est retenue.

Traitement

Lorsqu’il s’agit d’une rupture post-traumatique chez une personne jeune l’indication pour une réparation chirurgicale ne pose plus aucun doute. Seule la réparation chirurgicale peut permettre une récupération complète de la force au niveau de l’épaule.
Quand il s’agit d’une lésion survenue sur une tendinopathie d’usure on peut tenter un traitement conservateur avec des séances de kinésithérapie combinées avec des infiltrations. Si après 3-6 mois les douleurs sont toujours présentes et gênent dans les mouvements de tous les jours l’intervention chirurgicale vous sera proposée.
Même chez les personnes âgées ou une réparation complète pourrait être difficilement réalisée on propose une réparation partielle qui peut enlever les douleurs nocturnes sans pour autant toujours apporter une amélioration sur le plan de la fonctionnalité de l’épaule.
La réparation chirurgicale doit être prévue dans les semaines qui suivent le traumatisme.

Après l’intervention

Dans un premier temps l’épaule restera immobilisée avec une écharpe ou avec une attelle de l’épaule permettant la guérison du tendon réparé.
Cette attelle doit être maintenue pendant quatre semaines.
Les séances de kinésithérapie démarrent le lendemain de l’intervention, mais dans un premier temps les seuls exercices qui sont autorisés sont ceux avec mobilisation passive ou le patient ne contracte pas ses muscles pour faire bouger l’épaule, c’est le ****** qui bouge l’articulation opérée (mobilisation passive).
Il est suggéré de ne pas enlever l’attelle pendant les quatre premières semaines sauf lors de la toilette où le bras doit être maintenu.
Seulement après quatre ou six semaines lorsque la guérison tendineuse est bien avancée nous pouvons commencer la mobilisation active et les exercices de renforcement musculaire.
A trois mois le patient doit être capable de soulever environ deux kilos au dessus de la tête. Les exercices de renforcement musculaire devront être poursuivis jusqu’à la récupération complète qui intervient d’habitude environ six mois après l’intervention lorsque le patient retrouve 80% de la force qu’il avait avant.

La rééducation pourra être effectuée selon un schéma qui vous sera donné lors de votre sortie de l’hôpital, le schéma peut être trouvé sur ce site internet.

Les complications possibles

L’hématome : Il se résorbe rapidement.
Raideur ou douleur de l’épaule : Elle cesse progressivement après des séances de kinésithérapie bien contrôlées (après une réparation de la coiffe 60-90 séances de kinésithérapie sont nécessaires).
Infection au niveau de l’incision : C’est une complication très rare.
Algodystrophie : Complication rare.

Questions diverses

La durée de l’hospitalisation est d’environ 48 heures.
Le patient est revu par le chirurgien environ deux semaines après avoir quitté le service.
L’incapacité totale de travail est d’environ trois mois selon le métier du patient.
La suture chirurgicale est souvent effectuée avec du fil résorbable qui s’enlève seul ou que vous pouvez enlever facilement à deux semaines de l’intervention en frottant avec un produit désinfectant.

2018 - DuncaSKS. All Rights Reserved.